J’ai testé le macramé

Parmi toutes les choses qu’on a pris le temps de faire depuis le confinement, il y a eu le réaménagement des meubles de notre chambre. Le lit étant auparavant adossé à la fenêtre, ce changement a occasionné le besoin de  décorer le mur au-dessus du lit. J’étais donc en quête d’un projet!

En fouinant sur Pinterest, j’ai découvert – très en retard- que le macramé était de retour en grand. Pas quétaine du tout, il représente le retour aux sources, le retour aux jolies choses organiques et naturelles qu’on prend le temps de faire soi-même. Le macramé peut être simple et délicat, ou carrément impressionnant et coloré.

Pour une tête de lit,  j’aimais beaucoup l’idée de cette guirlande minimaliste, mais plutôt que d’en acheter une toute faite,  je me suis dit que j’allais essayer ça,  le macramé, que ça m’occuperait pendant “quelques jours”.*

J’ai  trouvé des tutoriels pour débutants sur Youtube, j’ai acheté la corde de coton au petit Rona au coin de ma rue et bien installée sur notre terrasse, c’était parti!

Premier constat, lorsqu’on maitrise quelques noeuds de base, le macramé n’est pas difficile (ça dépend du projet, on est d’accord!) mais c’est un processus répétitif relaxant et très agréable à faire.

Pour mon projet,  j’ai alterné entre deux tutoriels pour obtenir la guirlande aux dimensions que je voulais.  Et c’est un projet qui se fait avec seulement 2 noeuds différents, donc super facile.

… Jusqu’à ce que je réalise que  mes cordes étaient trop courtes.  (J’aurais dû suivre un seul tuto à la lettre!)

J’ai tout défait (la beauté du macramé!) pour réduire la largeur du drapeau. Utiliser 10 cordes au lieu de 16 m’a donné un drapeau plus petit que j’aimais davantage et j’ai pu utiliser les 6 autres cordes dans le drapeau suivant.  Rien ne se perd!

Avec 50 cordes de 3 pieds de long,  j’ai pu faire 5 drapeaux, que j’ai espacés sur une corde de 60 pouces, qui équivaut à la largeur d’un lit queen.

Pour obtenir les franges, j’ai utilisé un peigne pour commencer, puis la fourchette s’est avérée beaucoup plus efficace.  Comme je ne savais pas à quel point  j’allais par la suite couper les franges, j’ai défait les cordes entières pour me garder une latitude.  On fait ça le soir devant la télé, parce que c’est lonnnnng!

J’ai vite compris pourquoi le macramé pouvait être dispendieux. Le coût du matériel c’est une chose, mais la complexité du projet et le temps nécessaire à sa réalisation sont deux facteurs à prendre en considération si vous magasinez un macramé déjà tout fait.

Voici le résultat:

*Je croyais m’occuper pour plusieurs jours, mais ça a été beaucoup plus rapide que prévu!  J’ai fait les drapeaux en trois heures, et ça m’a pris  un après-midi défaire les franges.  J’ai maintenant besoin d’un nouveau projet!

Commentaires